Substance dangereuse

Covid-19 et risques liés à l’oxygène

Les hôpitaux où sont traités des patients atteints de Covid-19 utilisent davantage d’oxygène. Cette situation augmente le risque d’accidents chimiques: en effet, l’oxygène est un puissant comburant et facilite grandement la combustion.

Substitution du bisphénol A: pas par le bisphénol B…

Le bisphénol B est parfois utilisé comme alternative au bisphénol A, perturbateur endocrinien reconnu. Comme le bisphénol B présente des propriétés endocriniennes similaires, l’Agence nationale de sécurité sanitaire française (Anses) propose de l’identifier également comme substance extrêmement préoccupante (SVHC) dans le Règlement européen REACH.

Gravement brûlée par un produit corrosif

L’employée d’une chaîne de restauration rapide a été brûlée par un produit d’entretien hautement corrosif. L’établissement et sa directrice ont été condamnés le 1er mars 2021 par la justice française, presque 4 ans après l’accident.

Pays-Bas: Contrôle des substances cancérigènes dans les établissements Seveso

Au cours des trois prochaines années, l'inspection néerlandaise contrôlera la gestion des substances dangereuses dans les entreprises Seveso. Les inspections précédentes ont montré que les entreprises n'ont toujours pas une connaissance suffisante des dangers liés à ces substances. En outre, il est souvent difficile de savoir dans quelle mesure les travailleurs sont exposés.

Opinion: Nouvelle technologie de mesure pour les substances nocives

Les médias rapportent régulièrement que les pompiers effectuent des mesures quand des substances nocives sont libérées lors d'un incendie ou d'un incident chimique. Les instruments et les stratégies de mesure actuels des pompiers sont limités, mais ils vont bientôt s’améliorer.

Nouvelle version de l’outil 'Stockage en entrepôt'

Les services d’inspection Seveso belges ont développé un outil d'inspection destiné à l’évaluation du stockage de substances dangereuses en entrepôt. Il s’agit de la version 2 de l’outil 'Stockage en entrepôt', mis en ligne avoir intégré les commentaires reçus au cours des réunions de concertation et des discussions sur le document.

SCIP ou le suivi des substances chimiques préoccupantes dans les produits

Améliorer les informations sur les substances chimiques dangereuses contenues dans les produits et rendre le recyclage des produits plus sûr, tel est l’objectif que s’est fixé l'Agence européenne des produits chimiques (Echa) en lançant la base de données d'informations sur les substances préoccupantes dans les articles (SCIP). 

Brexit et produits dangereux: il est temps de s’y mettre

L'ECHA a adapté ses outils informatiques et ses conseils aux entreprises pour tenir compte du protocole sur l'Irlande et l'Irlande du Nord (à partir du 1er janvier 2021) et de la fin de la période de transition du retrait du Royaume-Uni de l'UE (31 décembre 2020). Les entreprises doivent agir maintenant si elles sont concernées par le retrait.

Glyphosate: le Conseil supérieur de la santé préconise un abandon planifié

L'UE a prolongé l'autorisation d'utiliser le glyphosate jusqu'en décembre 2022. Le Conseil supérieur de la santé (CSS) remet ses recommandations et préconise un abandon planifié et progressif.  

Un quart des produits importés non conformes aux règlements REACH et CLP

Le Forum d’échange d’informations sur la mise en œuvre de l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) s’est penché sur les importations de produits dans l'UE. Presque un quart (23%) des produits inspectés n'étaient pas conformes aux règlements REACH (quantités illégales de substances dangereuses) et CLP (étiquetage de danger incorrect). Ces lacunes pourraient compromettre l’utilisation des produits en toute sécurité.