Ability management

Cancer du sein et retour au travail: le groupe de soutien du Parlement européen

Bénédicte Belge est médecin au service médical du Parlement européen. En 2015, elle met en place, avec deux psychologues du service médical, un groupe de soutien pour les employées atteintes d’un cancer du sein. Elle témoigne de cette expérience positive sur le site de Pink Ribbon.

Coaching du stress & du burn-out

Les personnes souffrant de problèmes de stress peuvent faire appel à différents types d’accompagnement, dont le coaching du stress et du burn-out. Mais de quoi s’agit-il au juste?

 

Opinion - L’explosion du télétravail laisse un goût amer aux personnes handicapées

Les autorités belges ont pris des mesures pour ralentir la propagation du virus SARS-CoV-2. Par conséquent, de nombreux employeurs ont été contraints de permettre le télétravail, et de se montrer plus conciliants en matière d’horaires flexibles et à temps partiel. Il s’agit là d’une évolution positive, mais elle laisse un goût amer aux personnes handicapées, qui le demandent depuis des années... en vain.

Réintégration après cancer grâce à poste de travail adapté

Une cadre au sein d'un supermarché souhaite revenir travailler après un cancer de l'utérus. Elle prend contact avec la médecine du travail pour évaluer les modalités de reprise de travail. L'employeur, qui apprend cette démarche, convoque son employée avant même la rencontre avec la médecine du travail. Il lui fait savoir que, pour reprendre sa fonction, elle doit pouvoir l'exercer à 100%. La seule alternative serait d'accepter une fonction inférieure qui implique une perte conséquente de salaire ainsi que de certains avantages. Mais c’est difficilement envisageable car sa maladie lui a laissé d’importantes séquelles.

Handicap et réintégration: adaptation d'un poste de travail

Outre un poste de travail adapté, cet employeur a réintégré son travailleur devenu handicapé dans l’entreprise en créant une nouvelle fonction. Ce dénouement positif n’est que trop rare, souligne la RTBF, qui rapporte également qu’Unia, le centre interfédéral pour l‘égalité des chances, ouvre chaque année, des dossiers suite à la discrimination à l'emploi des personnes handicapées.

Rapport Eurofound: comment maintenir au travail les travailleurs souffrant d’une maladie chronique

De plus en plus de travailleurs souffrent d’une affection chronique. Pourtant, parmi les travailleurs de l’UE ayant une maladie chronique qui les limite  dans leurs activités quotidiennes, seul un sur trois trouve un emploi adapté à ses besoins. C’est ce que révèle un rapport d’Eurofound d’octobre 2019.

Le retour à l'emploi diminue avec l'âge

Vouloir accroître le taux d’emploi des seniors soulève la question de leur retour à l’emploi, notamment en cas de chômage. Les résultats d’une recherche basée sur des données issues des enquêtes Emploi anglaises montrent que la variable d’âge est effectivement un facteur important: les chances de retrouver un emploi diminuent à mesure que les travailleurs vieillissent.

Reclassement professionnel après licenciement pour raisons médicales

La loi du 5 septembre 2001 visant à améliorer le taux d’emploi des travailleurs a été complétée par un chapitre stipulant que si un employeur souhaite invoquer la force majeure médicale pour mettre fin à un contrat de travail, il doit proposer, dans les quinze jours suivant la résiliation du contrat de travail, une offre de reclassement professionnel à l’ex-travailleur en question.

Impact des facteurs personnels et sociaux sur la réintégration

Une étude de l’Université d’East Anglia (Royaume-Uni) montre que le soutien des managers et des collègues, ainsi qu’une attitude positive sont les principaux facteurs permettant une réintégration durable.

Faciliter le retour à l’emploi des victimes d’accidents cardiaques

Les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux sont les causes les plus courantes de décès dans le monde, entraînant l’hospitalisation et l’invalidité. Peu d’études portent sur les conséquences sociales de ces accidents cardiaques sévères. Pourtant un tiers des crises cardiaques, 25% des accidents vasculaires cérébraux et 40% des arrêts cardiaques surviennent chez des personnes de moins de 65 ans en âge de travailler.