Ergonomie

Napo lutte contre … les troubles musculo-squelettiques

Comme les troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail restent très fréquents, l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a décidé de produire six nouveaux clips qui couvrent chacun un aspect différent: le port de charges, l’alternance des tâches, la position assise prolongée, bouger régulièrement, un poste de travail adapté, la manutention de personnes.

Etude-pilote: un exosquelette au service de réanimation

Les patients en détresse respiratoire doivent être tournés sur eux-mêmes plusieurs fois par jour. Cette action représente une surcharge importante, notamment pour le bas du dos des soignants. Une équipe pluridisciplinaire française a recherché un exosquelette susceptible de soulager le dos des soignants.

Diversité au travail et troubles musculo-squelettiques

Les femmes, les migrants et les travailleurs LGBTI sont davantage exposés aux troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail. Un récent rapport de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) identifie les raisons qui favorisent le développement de ces troubles chez ces personnes, qui travaillent souvent dans de moins bonnes conditions.

Liste de contrôle pour l'utilisation des exosquelettes

La DGUV (Assurance sociale allemande des accidents du travail et maladies professionnelles) et la BGHM (organisme d'assurance sociale allemande des accidents du travail et des maladies professionnnelles des secteurs du bois et du métal) ont préparé une liste de contrôle pour l’utilisation des exosquelettes.

Le travail debout ou la lutte contre l’apesanteur

Pour certains, comme les coiffeurs, les vendeurs ou les opérateurs de machines, travailler debout toute la journée est inévitable. A la maison aussi, la station debout prolongée est parfois requise. Une bonne posture, un aménagement adéquat et certains accessoires peuvent vous rendre la vie plus facile.

Efficacité d’un exosquelette pour plafonneurs

TNO, un organisme néerlandais de recherche sur le bien-être au travail, a testé, en collaboration avec Knauf, l'efficacité d'un exosquelette supportant le bras lors du travail de plafonneurs. L’exosquelette réduit de 30 à 38% la charge supportée par les muscles des ouvriers.

Acceptabilité des exosquelettes

Les exosquelettes et autres dispositifs d‘assistance physique sont présentés comme des dispositifs permettant de soulager les efforts et d’assister l’opérateur et remédier ainsi aux troubles musculo-squelettiques. Qu’en est-il de leur acceptabilité? L’institut national de recherche et de sécurité français (INRS) a mené des études à ce propos.

Exosquelettes au travail: et la sécurité?

Les exosquelettes, ces systèmes d’assistance portés sur le corps, ont initialement été développés pour un usage militaire ou de rééducation médicale. Ils font aujourd’hui leur entrée dans le monde du travail. Sont-ils indiqués dans tous les cas? Comment fonctionnent-ils? Quels risques peuvent-ils entraîner? La législation existante est-elle adaptée? Le point sur ce que l’on sait à l’heure actuelle.

Exosquelettes et prévention des TMS

Les exosquelettes sont des dispositifs portables qui permettent de soutenir le système musculosquelettique en utilisant différents principes mécaniques. Ils pourraient prévenir les troubles musculo-squelletiques en réduisant les contraintes musculaires dans les parties du corps souvent sollicitées, comme le bas du dos ou les épaules. Mais il faut prendre en compte leurs effets sur le plan de la santé et de la sécurité au travail (SST).

Télétravail: plus de douleurs au niveau de la nuque, du dos et des épaules

Une enquête du service externe Idewe, menée auprès de 475 personnes, révèle que le télétravail entraîne une augmentation des  douleurs au niveau de la nuque, du dos et des épaules. Ces douleurs peuvent être liées à un manque d’ergonomie du poste de travail et à de trop longues périodes passées en position assise.