Réadaptation

La réintégration au travail: un rôle pour le conseiller en prévention interne?

Le groupe Detry a mis en place une politique de réintégration au travail pour les travailleurs absents de longue durée. Jessica Laenen, conseillère en prévention, nous a expliqué comment elle est devenue l’instigatrice et la personne clé d’une politique de retour au travail qui fait dorénavant partie de la culture de prévention dans l’entreprise.

Maladie chronique: travailler avec la sclérose en plaques

Presque un quart de la population active européenne souffre d’une maladie chronique, révèlent les statistiques. Des chiffres peu susceptibles de diminuer au cours des prochaines années étant donné le vieillissement constant sur le marché du travail. Aider les malades chroniques à trouver et garder un emploi constitue dès lors un défi important pour les entreprises. “Dans les entreprises prêtes à s'impliquer dans la problématique, les malades chroniques n'engendrent pas de pertes mais bien une plus grande motivation", témoigne Isabella Jansegers, une salariée de chez Robert Half atteinte de sclérose en plaques.

Un travail sain pour les personnes atteintes d'une maladie chronique

La présence de personnes atteintes d'affections chroniques ne constitue pas une exception au travail. Un accompagnement adapté peut les aider à maintenir leur activité professionnelle. Les bienfaits se ressentent tant au niveau de l'employeur, de l'individu qu'à celui de la société en général. Dans le cadre de la campagne "Promouvoir un travail sain et durable pour les travailleurs atteints d'une maladie chronique", le Réseau européen pour la promotion de la santé au travail (ENWHP) a développé un guide pratique pour soutenir les employeurs dans la mise en place d'une politique de promotion de la santé adaptée aux travailleurs souffrant d'affections chroniques.

Une reprise du travail à temps partiel facilitée

A partir d’avril 2013, tout travailleur en incapacité de travail qui souhaite reprendre partiellement une activité professionnelle peut le faire sans obtenir au préalable l'autorisation de son médecin conseil. L'arrêté royal modifiant la législation relative à l'assurance obligatoire soins de santé et indemnités a été publié le 2 avril 2013 au Moniteur belge.

Renforcer la collaboration et les initiatives autour de la santé mentale

Un rapport de l’Organisation de coopération au développement économique (OCDE) présenté en janvier 2013, analyse la manière dont le système belge aborde la question de la santé mentale dans le cadre de la réintégration et du maintien à l'emploi des personnes souffrant de troubles mentaux. Si notre pays dispose d’une structure institutionnelle qui offre de belles perspectives pour s’attaquer aux problèmes, le système actuel reste à la fois passif et réactif. L'OCDE encourage les employeurs, médecins du travail et autres partis impliqués à intensifier leur coopération et à adopter une approche plus proactive.

Une démarche plus proactive face aux problèmes de santé mentale

La Belgique dispose d’une structure institutionnelle qui offre de belles perspectives pour s’attaquer aux problèmes liés à la santé mentale au travail, mais le système actuel reste passif et réactif. Employeurs, médecins du travail et autres partis impliqués doivent intensifier leur coopération et adopter une approche plus proactive. Voici ce que conclut l’Organisation de coopération au développement économique (OCDE) dans un rapport sur le thème présenté fin janvier 2013.

L’influence des caractéristiques du travail sur la reprise après des problèmes psychiques

Certains facteurs influencent grandement la rapidité et la manière dont se déroule une reprise de travail après une absence causée par des problèmes de santé de nature psychique. Tel est le constat tiré d’une enquête menée par TNO (Pays-Bas) auprès de médecins du travail. Ceux-ci considèrent à cet égard leur propre rôle avant tout comme une fonction de soutien nécessaire. Les employés et les employeurs prennent bien souvent trop peu d’initiatives afin de trouver des solutions.

Disability Management: une politique systématique pour répondre aux absences de longue durée

Soutenu par le Fonds social européen (FSE), le projet DM@Work met des guides pratiques à disposition des entreprises afin de les aider à mettre en place une politique de maintien à l’emploi et de réintégration professionnelle. En effet, dans la mesure où à peine 20% des travailleurs absents pendant plus d’un an réintègrent par la suite leur lieu de travail, il semble nécessaire d’adopter une approche systématique au niveau de l’entreprise pour remédier au problème.

Maintien dans l’emploi: un défi pour l’avenir

En Belgique, quelque 300.000 personnes perçoivent des indemnités pour incapacité de longue durée (plus d’un an). Jamais ce chiffre n’a été aussi élevé. Or, malgré tous les avantages à gagner d’une politique de maintien au travail et de réinsertion professionnelle, peu d’initiatives sont menées actuellement. La Société scientifique de santé au travail (SSST) et l’Association scientifique de médecine d’assurance (ASMA) ont décidé d’étudier le problème.

Intro_DM: un parcours de réinsertion dans la pratique

Intro_DM a développé, en Belgique, un concept novateur visant à réinsérer ou maintenir au travail les personnes confrontées à des problèmes de santé et/ou des troubles fonctionnels de longue durée. Dans le numéro de juin, nous avions présenté les objectifs et la méthodologie. Dans ce numéro-ci, nous nous pencherons plus en détail sur les étapes d'un parcours de réinsertion et sur le rôle des différents intervenants.