Nevrose depressive

Burn-out et antidépresseurs

Selon les chiffres de l'INAMI, 33.402 Belges étaient absents depuis plus d’un an à cause d’un burn-out. Il s’agit d’une hausse de 33% par rapport à 2016. Les burn-out représentent 7% des incapacités de travail de longue durée. Selon une étude des mutualités socialistes, 40% des patients souffrant d’un burn-out se voient prescrire des antidépresseurs.
"Les antidépresseurs masquent souvent les symptômes", estime Steffie Desart, conseillère en prévention Aspects psychosociaux chez Idewe. "Le burn-out et la dépression sont très différents", explique-t-elle, "Une personne en burn-out a de la volonté, mais est trop épuisée pour agir alors qu’une personne souffrant de dépression n’arrive plus du tout à fonctionner. Les médecins prescrivent des antidépresseurs parce que les personnes souffrant de burn-out sont généralement d’humeur dépressive. Mais les antidépresseurs ne font que combattre les émotions très fluctuantes qu’ils ressentent sans s’attaquer à la cause du problème. Or, il est essentiel, pour ces patients, d’apprendre à gérer les causes du burn-out. C’est pourquoi il est important d’impliquer le médecin du travail dans la réintégration au travail: il peut prendre des mesures qui facilitent le retour au travail."

 

Sources: corporate.devoorzorg-bondmoyson.be, idewe.be

 

 

Pour contrer la hausse des burnouts et des dépressions

Selon les chiffres de l'INAMI, le nombre de burnouts et de dépressions subit une hausse remarquable. Lode Godderis (médecine du travail, KU Leuven) et Stijn Baert (économie du travail, UGent) donnent leurs avis sur ce qu’on pourrait faire pour lutter contre ce phénomène.

Quiz - Qu’est-ce qu’une dépression?

Dossier: Une dépression, qu’est-ce que c’est?

Les symptômes d’un burn-out et d’une dépression sont très similaires. La notion de burn-out nous est plus familière, alors que la dépression demeure une affection que nous ne comprenons pas bien. Dans notre société, 20% des femmes et 10% des hommes souffrent pourtant à un moment de leur vie d’une forme de dépression. Ces personnes ont souvent honte. Il faut donc briser le tabou et en parler.

Pathologies psychiques liées au travail: quelle reconnaissance?

De plus en plus de travailleurs déclarent souffrir aujourd'hui de troubles psychiques non traumatiques liés au travail comme la dépression. Ce phénomène incite les organismes d'assurance et les pouvoirs publics à envisager la reconnaissance de ce type de pathologies comme maladies professionnelles. L'étude réalisée par Eurogip décrit principalement les modalités de leur reconnaissance dans 10 pays européens.

Burn-out: ne tombez pas dans le piège

Le burn-out est un syndrome d'épuisement professionnel. Il se manifeste par un état de fatigue mentale, physique et émotionnelle grave, un manque d'accomplissement de soi et des attitudes négatives envers les autres. Comment le reconnaître et le prévenir?

Les heures supplémentaires augmentent le risque de dépression grave

Les personnes qui travaillent plus de 11 heures par jour ont 2,43 fois plus de risques de souffrir d’une grave dépression que celles qui travaillent entre 7 et 8 heures par jour. Tel est le constat d’une étude menée auprès de plus de 2.000 fonctionnaires britanniques.