Maladies professionnelles

Faire reconnaître un cancer d’origine professionnelle

Un bras de fer juridique long de 13 ans a opposé Fedris, l'agence fédérale des risques professionnels, et un groupe de travailleurs de Polypal, une entreprise spécialisée dans la fabrication de rayonnages métalliques. Un aperçu des difficultés rencontrées par ces travailleurs sur le long chemin de la reconnaissance d’une maladie professionnelle[1].

Maladies professionnelles: déclarations et demandes Covid-19

Fedris, l’Agence fédérale des risques professionnels, a publié le 30 mars dernier une mise à jour des chiffres concernant les déclarations et demandes d'indemnisation de liées au Covid-19 en tant que maladie professionnelle.

France: sinistralité au travail 2019

L’Assurance Maladie - Risques professionnels française note une légère hausse de la sinistralité au travail en 2019. La manipulation manuelle de charges est en cause dans 50% des accidents du travail. Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont à l’origine de 88% des maladies professionnelles. La diversification des moyens de transport pour se rendre au travail est un facteur d’accidentologie nouveau.

Demande en aggravation d’une maladie retirée de la liste

Une personne introduit une demande d’aggravation d’une maladie retirée de la liste auprès de Fedris, l’Agence fédérale des risques professionnels. Ne l’ayant pas obtenue, elle fait appel. La Cour du travail de Liège[1] estime dans son jugement du 2 décembre 2019 (relayé par Terralaboris) que, comme l’exposition au risque a déjà été reconnue, il s’agit en fait de faire vérifier, par un expert, si la pathologie est imputable à l’exposition. 



[1] C. trav. Liège (div. Liège), 2 décembre 2019, R.G. 2019/AL/705 

Covid 19: Extension de la reconnaissance aux secteurs cruciaux

La maladie provoquée par le virus Covid 19 est déjà reconnue comme maladie professionnelle pour les travailleurs issus du secteur des soins de santé. Cette reconnaissance est désormais étendue aux travailleurs des secteurs cruciaux. L'arrêté d'exécution est paru dans le Moniteur belge du 8 juillet 2020.

Pompiers et ambulanciers volontaires: assurés contre les maladies professionnelles

Jusqu’à présent, les pompiers et ambulanciers volontaires travaillant pour les zones de secours n’étaient pas assurés contre le risque de maladie professionnelle. Ils sont désormais protégés de la même manière que leurs collègues professionnels.

Vaccination contre le pneumocoque pour les soudeurs: pour qui, pourquoi?

L’inflammation d’un lobe pulmonaire causée par le pneumocoque constitue une maladie professionnelle pour les soudeurs, comme l’ont démontré des études au Canada, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Suède. Faut-il rendre la vaccination pneumococcique possible ou obligatoire pour les soudeurs?

Réapparition de la silicose

Alors que la silicose liée aux secteurs ‘traditionnels’ (mines, industrie céramique,…) a fortement diminué en Belgique, de nouveaux cas apparaissent dans le secteur de fabrication de plans de travail de cuisine en pierre composite. C’est l’Australie qui donne l’alerte.

Les cancers du WTC

18 ans après le 11 septembre 2001, les victimes souffrant de cancers ne se comptent plus. Les matériaux de construction, en combustion pendant 99 jours, ont libéré dans l'air des quantités de produits chimiques, dont des dioxines, de l'amiante et d'autres substances cancérogènes. Un sujet développé par rtl.be.

Protection de la peau: approche proactive

Les affections cutanées font partie des problèmes de santé d’origine professionnelle les plus répandus en Europe. En effet, la peau peut être exposée sur le lieu de travail à des agents chimiques, physiques et biologiques. Prévenir les maladies de la peau de manière efficace nécessite une approche proactive, qui conjugue des mesures préventives, technologiques et organisationnelles.