Travail temporaire

Les travailleurs temporaires étrangers au Québec ont plus d’accidents

Chaque année, environ 13.000 travailleurs quittent l’Amérique latine ou encore le Maghreb pour venir occuper des postes vacants au Québec, principalement dans le domaine agricole. Ces travailleurs étrangers temporaires sont au moins deux fois plus à risque de se blesser et de décéder au travail à la suite d’accidents, explique le journal québécois le Devoir.

La sécurité des intérimaires au cœur d’une campagne européenne

Le Senior Labour Inspectors’ Committee (SLIC), le Comité européen des hauts responsables de l’inspection du travail, organise en 2018 et 2019 une campagne visant l’amélioration des conditions de sécurité et de santé des travailleurs intérimaires. C’est la Direction générale du Contrôle du bien-être au travail (SPF Emploi) qui coordonne cette campagne en Belgique.

Une politique anti-burnout, entre prévention et RH

Le phénomène du burnout est aujourd’hui une réalité à laquelle se heurtent bon nombre d’entreprises. Le législateur en est conscient et oblige les entreprises belges à instaurer une politique de prévention du burnout. Mais l’agence d’intérim Tempo-Team n’a pas attendu cette obligation légale pour prendre les choses en main. 

Sécurité dans le secteur de l’intérim : la politique de prévention de Tempo-Team

L’entreprise d’intérim Tempo-Team a récemment fait l’objet de l’attention médiatique à propos de ses bons résultats en termes d’accidents du travail. Alors que le nombre d’accidents du travail a baissé en moyenne de 11% dans le secteur intérimaire belge, Tempo-Team a enregistré une baisse deux fois plus élevée (-22,5%). PreventFocus a voulu savoir comment fonctionnait la politique de prévention de Tempo-Team.

Un nouvel arrêté sur la protection des intérimaires

La réglementation relative au bien-être des intérimaires a finalement vu le jour en 2010. L’arrêté royal du 15 décembre 2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires est paru dans le Moniteur belge du 28 décembre 2010. L’arrêté est entré en vigueur le 1er janvier 2011.