Article

Dans les entreprises belges, le burn-out guette

Bright Link, une spin-off d’UCLouvain spécialisée dans la prévention du burn-out, a interrogé 5000 salariés sur des aspects liés à leur travail mais également à leur vie. Les résultats démontrent un niveau de fatigue et de risque de burn-out important. Parmi les principaux facteurs de stress ressenti par les participants, l’on trouve d’abord le fait de recevoir des directives de travail contradictoires et ensuite celui de supporter une charge de travail élevée.

Santé et sécurité dans les magasins de détail

Le rythme de travail dans les magasins de détail connaît une hausse subite lors des fêtes de fin d’année. Pour y faire face, les employeurs engagent des travailleurs temporaires ou des intérimaires. La saison des fêtes ne fait qu’intensifier le rythme travail déjà intense en temps normal. Dans cet environnement en pleine ébullition, le potentiel de blessures est plus important.

Automatisation et bien-être au travail

Le 6 février 2019, l’organisation patronale Agoria a décerné le Factory Of The Future Award au bâtiment de production novateur Fine Food Meat 2 de Colruyt Group. L’entreprise a investi dans l’automatisation, la robotisation et la numérisation de ses lignes de production de viande.

Obésité au travail: un équilibre rompu?

L’obésité n’est pas une maladie professionnelle au sens strict, mais son omniprésence et sa tendance à la hausse en font un défi pour la médecine et la sécurité du travail. Si la tendance actuelle se poursuit, 6 hommes sur 10 et 5 femmes sur 10 seront en surpoids en 2030. Différents facteurs jouent un rôle dans l’apparition de l’obésité: l’alimentation, le mode de vie et des facteurs génétiques.

Directives européennes: harmonisation des procédures législatives

Un règlement européen publié en juillet 2019 permettra à la Commission européenne de modifier plus rapidement les directives européennes les plus anciennes notamment celles en rapport avec la sécurité et la santé au travail. 

Statistiques d’accidents du travail survenus en 2018

Le nombre d’accidents du travail enregistrés en 2018 est en augmentation par rapport à 2017. Le taux de fréquence reste toutefois stable. Les jeunes travailleurs sont plus susceptibles d'avoir un accident du travail que les plus âgés.

Étude de la KU Leuven : détecter le burn-out grâce à l’épigénétique

Les chercheurs de la KU Leuven travaillent sur une méthode pour détecter le burn-out dans le sang à l’aide de l’épigénétique. Cette méthode permettrait de poser le bon diagnostic plus rapidement, car à l’heure actuelle, la détection du burn-out se fait toujours à l’aide de questionnaires scientifiques.

Handicap et réintégration: adaptation d'un poste de travail

Outre un poste de travail adapté, cet employeur a réintégré son travailleur devenu handicapé dans l’entreprise en créant une nouvelle fonction. Ce dénouement positif n’est que trop rare, souligne la RTBF, qui rapporte également qu’Unia, le centre interfédéral pour l‘égalité des chances, ouvre chaque année, des dossiers suite à la discrimination à l'emploi des personnes handicapées.

Une politique de sécurité multiculturelle globale en pratique

Le monde globalisé, la war for talent et la pénurie de certains profils sur le marché du travail incitent les employeurs à faire de plus en plus appel à des travailleurs ‘étrangers’ allophones. Dans sa thèse, Tine Berx traite de la place d’une politique multiculturelle en matière de politique de prévention globale.

Accident du travail mortel: coincé entre une grue et une canalisation d’égout

La jurisprudence sur les accidents du travail dus à des infractions à la réglementation en matière bien-être n’est que rarement publiée. Cela a néanmoins été le cas avec l’arrêt de la Cour d’appel de Gand du 7 avril 2016 (troisième chambre, 2014/SZ/50). Cet arrêt ne traite que de la responsabilité pénale à la suite d’un accident du travail mortel; il ne se prononce pas de la responsabilité civile.