Bicyclette

Aller travailler à vélo? Le travailleur belge y pense plus souvent

Sur le chemin du travail, le vélo et le train gagnent du terrain. C’est ce que révèle une enquête de Vias Institute (anciennement IBSR). Les résultats de l’enquête, menée en collaboration avec le SPF Mobilité auprès de 30.000 Belges, ont été comparés aux données de l’étude Beldam du SPF Mobilité (2010).

 

En vélo au boulot en toute sécurité: bon pour la santé!

L’été est là. Il est donc grand temps de se dégourdir les jambes et de sortir le vélo du garage. Pourquoi ne pas l’utiliser pour aller travailler? Vous évitez les files, vous faites du sport. Rien que du bon! Evidemment, pensez toujours aussi à votre sécurité et à celle des autres!

Un cadre légal pour les vélos électriques à partir du 1er octobre

Les vélos électriques sont de plus en plus populaires, notamment pour se rendre au travail. Cette popularité croissante a fait naître le besoin de clarifier un cadre légal auquel se référer lors de l’utilisation de vélos électriques.

 

La sensibilisation à la sécurité des cyclistes: un travail de longue haleine

Se rendre à son travail sainement, sans embouteillages, recevoir de surcroît une indemnité kilométrique exonérée d’impôts… n’est-ce pas le rêve de tous? Après avoir instauré l’indemnité vélo en 2012, le pourcentage de travailleurs de LANXESS optant pour le vélo a grimpé en flèche. L’on a, hélas, pu observer une hausse proportionnelle du nombre d’accidents sur le trajet domicile-lieu de travail. LANXESS a donc décidé de monter un projet sur la sécurité à vélo avec l’Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR): Bike@Work.

Fiche d'instruction: pour un vélo de ville parfaitement sûr

Enfourcher son vélo pour se rendre au travail représente une solution idéale pour ceux qui veulent éviter les bouchons. Mais avant de prendre la route, contrôlez si votre vélo est en ordre.

SHAPES: en selle au boulot!

Pendant quatre ans, l’Institut flamand pour la recherche technologique (VITO) s’est penché sur les avantages et les inconvénients de l’utilisation du vélo. Menée en collaboration avec des chercheurs de la VUB et de l’UCL, cette étude a été baptisée du nom de SHAPES. Les chercheurs impliqués ont notamment étudié les risques et les conséquences des accidents ainsi que les effets en termes de santé de la pratique du vélo dans le trafic motorisé. Quelque 1.700 cyclistes se sont dévoués pour participer à l’enquête.