Article

Vaccins préventifs en cas de désir de grossesse

Certaines maladies infectieuses sont dangereuses pendant la grossesse. La vaccination n’est généralement réalisable que préventivement: on ne peut que rarement l’appliquer pendant la gestation. Il est donc pertinent qu’une entreprise demande aux travailleuses désirant avoir un enfant et courant un risque professionnel de contracter ces maladies infectieuses, d’effectuer une prise de sang (volontaire) et de se faire vacciner si nécessaire. Le médecin traitant peut s’en charger, mais également le médecin du travail.

Pacemakers et champs électromagnétiques

Les pacemakers peuvent être affectés par des champs électromagnétiques. Cette situation présentant des risques pour la santé, des mesures doivent aussi être prises sur le lieu de travail. Quelle est la réglementation applicable? Quel est le rôle de l’analyse des risques?

Réintégration: la collaboration est la clé du succès

La nouvelle législation relative à la réintégration des malades de longue durée a déjà fait couler beaucoup d’encre. La perspective adoptée est souvent théorique. Mais quel effet un processus de réintégration a-t-il sur une personne? Pourquoi se déroule-t-il bien? Quels sont les obstacles et les pierres d’achoppement? Et comment les éviter? Pour répondre à ces questions, deux exemples tirés de la vie réelle. 

Surveillance de la santé: la fin du modèle de prévention français?

Depuis 1965, la Belgique dispose d’une règlementation extensive et détaillée pour la surveillance de la santé des travailleurs, à charge du médecin du travail. Ces obligations reflètent le modèle de prévention français. La pénurie de médecins du travail nécessaires pour effectuer les examens médicaux exigés et la remise en cause récurrente de leur utilité ont fait vaciller ce modèle. 

Modifications de la loi sur le bien-être au travail

La loi portant sur les dispositions diverses en matière d’emploi a été publiée dans le Moniteur belge du 5 février 2018. Elle modifie notamment la loi sur le bien-être au travail. Elle confirme la création d’une base de données centralisée pour la surveillance de santé des intérimaires et adapte des dispositions relatives au Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail.

 

Le nouvel AR Réintégration: état des lieux

Co-prev a publié récemment sur son compte twitter @Co_Prev des statistiques concernant les trajets de réintégration selon le nouvel AR Réintégration. Sept services sur onze ont communiqué leurs chiffres. Ils représentent 78% des parts de marché. Sur l'ensemble du marché, environ 2000 trajets de réintégration ont été initiés au cours du premier trimestre. Quelque 1050 décisions ont déjà été rapportées; il s'agit donc de l'avis du conseiller en prévention-médecin du travail repris sur le Formulaire d'évaluation de la réintégration (FER).

Le point sur les isocyanates

Fréquemment utilisés par les bricoleurs, les isocyanates sont aussi des agents chimiques fort utilisés dans l’industrie et le secteur de la construction. Les isocyanates peuvent avoir des effets négatifs sur la santé et provoquent notamment des irritations de la peau, des yeux et des voies respiratoires.

Surveillance de la santé des intérimaires via PI-M

La base de données centralisant les évaluations de santé des intérimaires, développée par Prévention et Intérim (PI), le Service Central de Prévention pour le secteur du Travail Intérimaire, facilite l’échange de données et permet d’éviter la répétition inutile d’examens médicaux.

 

Affections chroniques: droits et obligations du travailleur?

L’incidence des maladies chroniques et des troubles physiques de longue durée augmente avec l’âge. Avec les carrières qui s’allongent, le nombre de travailleurs atteints d’une affection chronique ne peut que s’étendre encore. Quels sont les droits et obligations du travailleur confronté à une affction chronique? Et le rôle du médecin de travail?

 

Bientôt un dossier de santé professionnelle?

Une proposition de loi lancée récemment par Ecolo-Groen et le cdH a de quoi attiser la curiosité: il s’agirait de constituer un dossier de santé professionnelle reprenant les données en matière de santé et d’exposition d’un travailleur, passant d’un employeur à l’autre et faisant partie du dossier médical global.