Actuel

L’Inspection du travail luxembourgeoise en 2020

L’Inspection du travail et des mines (ITM) luxembourgeoise, chargée du contrôle des conditions de travail et de la sécurité au travail au Grand-Duché, a présenté son rapport d’activités 2020. Un gros effort a été réalisé pour augmenter les effectifs présents sur le terrain.

Inspections du travail: en chute libre en Europe

Une étude de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) indique que les visites effectuées par les services d’inspection du travail ont baissé de 20% depuis 2010. Cette situation coïncide avec la perte de plus de 1.000 inspecteurs. Plus d’un tiers des pays européens ne répondent plus à la norme de l’OIT qui recommande un inspecteur du travail pour 10.000 travailleurs.

Contrôle du bien-être: entretien avec un ancien inspecteur du travail

preventFocus a interviewé Pieter De Munck, directeur à la retraite du service d’inspection Contrôle du bien-être au travail (CBET) du Brabant flamand et du Limbourg. Dans cet entretien, il donne notamment son avis sur la situation actuelle du Contrôle du bien-être au travail en Belgique.

Pays-Bas: respect des obligations en matière d’analyse des risques

Seule la moitié des entreprises néerlandaises effectuent une analyse des risques. Pour améliorer cette situation, le gouvernement néerlandais a pris des initiatives, qui comprennent notamment l’instauration de mesures plus sévères.

Accidents du travail: statistiques 2015

Les chiffres des accidents du travail pour le secteur privé fournis par le Fonds des accidents du travail révèlent une baisse à long terme des accidents du travail. La gravité des accidents survenus sur le chemin de travail reste élevée par rapport à celle des accidents sur le lieu de travail.

Profil national belge pour la sécurité et la santé au travail

Le SPF Travail, Emploi et Concertation a publié en mars 2015 le ‘Profil national belge pour la sécurité et la santé au travail’. De quoi s’agit-il?

 

Pays-Bas: ‘Allo, ici l’inspection du travail’

L’austérité a un impact sur le nombre de visites et d’enquêtes effectuées par les inspecteurs du travail néerlandais: ce nombre passera de 17.500 à 16.000 en 2015. Il y aura par contre plus d’enquêtes téléphoniques pour contrôler, par téléphone interposé, si les entreprises appliquent bien les mesures de prévention.