Article

Le ‘Nudging’ ou l’incitation douce en matière de sécurité

On dit souvent que l’amélioration de la sécurité et de la santé au travail passe par un changement des comportements. La question est: comment? Le ‘Nudging’ fait de plus en plus parler de lui comme vecteur de solutions efficaces, surtout dans des domaines politiques comme la sécurité routière ou la promotion de la santé. Le concept est moins connu dans les entreprises et dans le contexte du bien-être au travail. L’approche du 'nudging' n’est pas neuve, mais recèle un potentiel intéressant.  

Burnout et contrôle du bien-être psychosocial

L’évocation, dans une question parlementaire, du contrôle des mesures de prévention en matière de burnout dans les entreprises a permis au ministre de l’Emploi, Kris Peeters, de faire le point sur la question des contrôles en matière de bien-être psychosocial. 

Indicateurs positifs du bien-être

A l’occasion des journées de formation continue (édition 2017) de l'institut Provincial pour la Sécurité de la Province d'Anvers qui on eu lieu à Malle, Charles Petré et Raf d'Haen ont animé un atelier intitulé "Formuler des indicateurs positifs du bien-être". Prevent leur a demandé de rédiger un article d’opinion à ce sujet.

Réflexions sur une méthode d’analyse participative des risques

La méthode PTI (Planning of Targeted Interventions ou planification ciblée des interventions) permet de réaliser des analyses participatives de risques selon une approche standardisée. Elle nous vient des Etats-Unis. Elle a été introduite en Europe par la fondation néerlandaise Management Development Foundation, qui l’a baptisée méthode DIP (‘Doelgerichte Interventie Planificatie’). Bien que les conseillers en prévention l’utilisent nettement moins que la méthode Sobane (exclusivement axée sur le bien-être au travail), il s’agit d’une méthode de dimension internationale que je vous propose d’examiner plus en détail.

Point de vue: Mythes sur le bien-être au travail

Dans chaque discipline, il existe un certain nombre de principes de base, qui sont généralement considérés comme vrais et acceptés par tous. Le professeur Jan Van Peteghem dénonce quelques-uns de ces ‘mythes sur le bien-être au travail’, parfois profondément ancrés dans nos façons de penser, mais pas toujours corrects…

 

Le professeur Jan Van Peteghem est chargé de cours à la Faculté des Sciences de l’Ingénieur à la KU Leuven. Il s’était déjà attaqué auparavant au mythe de la surveillance périodique de la santé (PreventActua 15/2015).
 

 

 

 

 

 

Tous égaux devant la loi sur le bien-être au travail

Notre cadre réglementaire en matière de sécurité et de santé au travail n’est pas applicable aux indépendants. Cela conduit parfois à des situations absurdes, surtout dans les endroits où salariés et indépendants travaillent côte à côte. C’est la raison pour laquelle Patrick Franceus, chef du service d’études et formation de la CSC bâtiment-industrie & énergie, plaide pour une extension de la loi sur le bien-être aux indépendants.

 

28 avril 2015: Pour une culture de la prévention en matière de sécurité et santé au travail

Célébrée le 28 avril, la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail promeut la prévention des accidents et maladies professionnelles dans le monde entier. Cette année, le Bureau international du travail (BIT) lance un appel au développement d’une culture de la prévention.

Plus longtemps au travail avec une organisation plus intelligente?

Le mois dernier, vous avez pu lire dans PreventFocus un article sur l’innovation sociale et ses répercussions positives sur la sécurité au travail. Mais comment l’application de ces nouveaux concepts organisationnels peut-elle contribuer à maintenir (plus longtemps) au travail les travailleurs plus âgés et malades (chroniques)?

Perception et connaissances de la sécurité au travail par les travailleurs de PME

Les résultats d’une enquête sur la connaissance de la réglementation en matière de sécurité et de santé au travail qu’ont les dirigeants de petites et micro-entreprises en Allemagne ont été présentés dans un premier article. A l’occasion de ce projet, BAuA, l’Institut fédéral allemand de sécurité et de santé au travail, a également sondé les travailleurs.


 

Une organisation plus intelligente pour stimuler la sécurité au travail

L’"innovation sociale" vise notamment à repenser la structure organisationnelle existante, afin d’aboutir à une organisation plus "intelligente", plus flexible, plus active. Mais quelles sont les implications potentielles et les effets de ces nouveaux concepts organisationnels sur la politique en matière de sécurité et la culture de sécurité dans une organisation?

 

Lieven Eeckelaert & Katrien Bruyninx, Prevent