Recherche

Anxiolytiques et somnifères augmentent-ils les risques d’accident du travail?

Les benzodiazépines, tels que les anxiolytiques et les somnifères, sont une famille de médicaments largement consommés en France. Y a-t-il des liens entre la consommation de ces molécules le risque d’accident du travail? Un chercheur français[1] a mené deux études sur le sujet dans le cadre de son doctorat.

Alcool: 15% des travailleurs belges boivent trop

Sur les 1500 travailleurs belges interrogés par Securex en septembre 2021, 15% ont déclaré boire plus de dix verres d’alcool par semaine. L’enquête révèle que ce sont les célibataires avec enfants qui ont le plus tendance à consommer trop d’alcool. D’autres facteurs, comme l’insécurité professionnelle et le télétravail jouent aussi un rôle.

Consommation ou abus de substances chez les travailleurs

La charge psychosociale au travail fait l’objet de toutes les attentions, et ce n’est sans doute pas sans raison. Les médecins du travail français sont extrêmement préoccupés par la consommation de drogues chez les personnes occupant des postes stressants. Et en Belgique?

Luxembourg: un accident de travail sur quatre causé par l'alcool

Le constat établi dans la 2e édition de l'ouvrage "L'alcool, les drogues et le travail", présentée par la Fédération des artisans, est sombre: dans certaines entreprises du Grand-Duché de Luxembourg, jusqu'à 15% des effectifs seraient concernés par la consommation d'alcool au travail.

Consommation d’alcool: la vie professionnelle d’un travailleur sur dix en souffre

En 2017, une enquête menée par la KUL auprès de plus de 5700 travailleurs belges révèle que la consommation d’alcool affecte sa vie professionnelle d’un travailleur sur dix.

Consommation excessive d’alcool pour un travailleur belge sur sept

L’enquête menée par le prestataire de services RH Securex révèle que 14% des travailleurs belges boivent trop: en moyenne plus de 2 à 3 verres d’alcool par jour. L’étude pointe le lien avec le stress. Sensibiliser les travailleurs peut aider à prévenir les problèmes liés à la consommation excessive d’alcool. 

Conditions de travail et tabagisme

Les raisons qui poussent à la consommation de tabac sont nombreuses. Elles peuvent certes relever de la sphère privée mais aussi de la sphère professionnelle. Une étude du ministère français du travail démontre une consommation de tabac plus élevée en présence de risques physiques ou psychologiques importants. Aperçu des résultats de l’étude.

 

Alcool et drogues au travail

Cinq à vingt pour cent des travailleurs européens sont alcooliques ou risquent de le devenir. C’est ce qu’indique une étude européenne basée sur des rapports nationaux. Les conséquences de la consommation d’alcool et de drogue au travail se manifestent tant au niveau de la santé que sur le plan économique et social et affectent tant le travailleur concerné que ses collègues, son employeur et la société dans son ensemble.

 

L'interdiction de fumer sur les lieux de travail en pratique

Alors qu'il était interdit de fumer sur les lieux de travail depuis le 1er janvier 2006, le Dr Perrier, tabacologue et conseiller en prévention-médecin du travail au service externe pour la prévention et la protection au travail CBMT, a voulu savoir comment les entreprises s'étaient organisées pour y faire face et comment elles la vivaient, un an après son introduction. Voici les principales conclusions de l'enquête qu'il a menée sur le sujet.

Evolution du tabagisme en Belgique

Qu'en est-il du tabagisme en Belgique? Les mesures fédérales contre le tabac (interdiction de fumer sur le lieu de travail, dans les espaces publics, les restaurants,…) portent-elles leurs fruits? Le Centre de Recherche et d’Information des Organisations de Consommateurs (CRIOC) a publié récemment une farde de documentation sur le tabac. On y retrouve de nombreuses données chiffrées sur le tabagisme en Belgique. Voici les tendances les plus importantes qui se dessinent.