Actuel

Intervention psychosociale: consensus des SEPP sur l’approche à suivre

Dans un document de consensus, Co-Prev répond à une série de questions sur l’approche des SEPP concernant les interventions psychosociales formelles et informelles. L’objectif est que les services externes puissent interpréter la réglementation de manière uniforme et agir en conséquence sur le terrain. Aperçu de quelques points spécifiques.

Les fonctionnaires fédéraux rongés par le stress

En 2014, un quart des absences chez les fonctionnaires fédéraux étaient la conséquence du stress, de burn-out ou de dépression. Il s’agit de la plus grande proportion jamais atteinte.

Travailleurs en bonne santé = moins de stress

Siemens Belgique a remporté en mars 2015 le prix des bonnes pratiques “Lieux de travail sains” pour sa politique de bien-être psychosocial. “Notre programme Fit@Work vise à améliorer la santé de nos travailleurs. Nous pensons qu’une bonne santé mentale et physique peut prévenir le stress, l’absentéisme et les burn-outs.”

Bonnes pratiques pour une meilleure politique de bien-être psychosocial au travail

Une approche multidisciplinaire au niveau organisationnel et individuel semble être la meilleure recette pour obtenir un climat psychosocial positif dans un environnement de travail. Il ressort d’un rapport de l’EU-OSHA et d’Eurofound ainsi que d’initiatives belges primées par le SPF Emploi que de nombreuses petites mesures prises à différents niveaux peuvent sensiblement réduire le stress au travail.

Les changements sociétaux sont-ils promoteurs de bien-être au travail?

Le Professeur Philippe Mairiaux (Santé au travail et Education pour la santé – STES, Université de Liège) a cherché à répondre à la question de savoir si les changements sociétaux peuvent promouvoir le bien-être au travail. La réponse n’est pas simple. L’évolution est, comme toute chose, porteuse d’avantages et d’inconvénients.

En Flandre, 1 travailleur sur 10 est confronté au burnout

Selon une étude du conseil économique et social de Flandre (Sociaal-Economische Raad van Vlaanderen, SERV), 9,6% des travailleurs et 10,2% des indépendants en Flandre ont souffert en 2013 d’une intense fatigue psychique et de troubles liés au burnout. Pas moins de 220.000 travailleurs et 33.000 indépendants sont touchés. Ces personnes sont encore au travail mais ne parviennent plus à travailler correctement.

Cinq entreprises belges à l’honneur pour leur prévention des risques psychosociaux

Le SPF Emploi et le point focal belge de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) ont remis, pendant la semaine européenne (20-24 octobre 2014), 5 prix à des entreprises belges qui se sont engagées en faveur d’une meilleure politique de gestion des risques psychosociaux. Les heureux gagnants sont la maison de repos Vitas, le CPAS de Mouscron, le service d’aide de la province de Liège, le service d’aide et de soins à domicile de Charleroi et la Haute Ecole Thomas More.

Semaine européenne de la sécurité et de la santé au travail 2014

La prévalence du stress en Europe est impressionnante. C’est dans ce cadre que l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a lancé en avril une campagne de deux ans (2014-2015) sur le thème de la lutte contre le stress au travail et d’autres facteurs psychosociaux. Cette campagne fait l’objet de toutes les attentions durant la Semaine européenne de la sécurité et de la santé au travail, qui a lieu cette année du 20 au 24 octobre 2014.

Pays-Bas: 4 entreprises sur 10 investissent dans la santé mentale

Aux Pays-Bas, si huit employeurs sur dix considèrent la santé mentale comme un élément important dans la réussite de l’entreprise, en pratique, seuls quatre sur dix prennent des mesures axées sur la santé mentale de leurs travailleurs. C’est ce que révèle une enquête de l’institut royal néerlandais pour la santé publique et l’environnement (Nederlandse Rijksinstituut voor Volksgezondheid en Milieu - RIVM).

80% des travailleurs satisfaits de leur équilibre vie professionnelle/privée

En 2013, Securex a interrogé 2.088 travailleurs belges sur l’équilibre entre leur travail et leur vie privée. Seul 1 travailleur sur 5 trouve qu’il ne bénéficie pas d’un bon équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie privée.