Recherche

Ergonomie: analyse de la marge de manœuvre

Les chercheurs québecois de l’IRSST (institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail) ont analysé la marge de manœuvre, c’est-à-dire la liberté dont dispose un travailleur pour élaborer ses façons de travailler. Quelle est l’ampleur de cette liberté lorsqu’un individu doit répéter un même geste? Comment diffère-t-elle d’un manutentionnaire à l’autre?

Plus de TMS chez les femmes

Les femmes sont souvent exposées au travail à des facteurs (physiques, psychologiques et organisationnels) liés au risque de développer des troubles musculosquelettiques (TMS). Pour améliorer leurs conditions de travail, il faut tenir compte du genre lors de l'élaboration des politiques de bien-être au travail.

Retour au travail: TMS et risques psychosociaux

Le retour – et le maintien – au travail après une absence due aux troubles musculosquelettiques (TMS) est un sujet de préoccupation dans tous les pays d’Europe. Un document de réflexion publié par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) analyse le rôle des risques psychosociaux et identifie les bonnes pratiques pour un retour réussi.

Covid-19 et TMS: risque accru pour les travailleurs migrants en Europe

Dans un document de réflexion, l’EU-OSHA explore les risques disproportionnés auxquels sont soumis les travailleurs migrants, notamment le risque accru de Covid-19 et de TMS. L’agence recommande également une série de mesures visant à protéger la santé et le bien-être des travailleurs migrants.

L’ergonomie participative pour prévenir les troubles musculosquelettiques

Personne ne connaît mieux une fonction que celui qui l’exerce, d’où l’intérêt d’impliquer les travailleurs dans l’évaluation des risques et la prévention des troubles musculosquelettiques. L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) aborde, dans un document de réflexion, les avantages de l’ergonomie participative et les démarches à entreprendre dans ce cadre.

Diversité au travail et troubles musculo-squelettiques

Les femmes, les migrants et les travailleurs LGBTI sont davantage exposés aux troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail. Un récent rapport de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) identifie les raisons qui favorisent le développement de ces troubles chez ces personnes, qui travaillent souvent dans de moins bonnes conditions.

Efficacité d’un exosquelette pour plafonneurs

TNO, un organisme néerlandais de recherche sur le bien-être au travail, a testé, en collaboration avec Knauf, l'efficacité d'un exosquelette supportant le bras lors du travail de plafonneurs. L’exosquelette réduit de 30 à 38% la charge supportée par les muscles des ouvriers.

Recherches récentes de EU-OSHA sur les TMS

Les recherches récentes de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) sur les troubles musculo-squelettiques (TMS) répondent aux questions suivantes: pourquoi persistent-ils autant en Europe, malgré les efforts importants consentis sur le plan législatif pour les prévenir? Comment y remédier de façon efficace?

Les troubles musculosquelettiques en chiffres

Les troubles musculosquelettiques font partie des affections liées au travail les plus fréquentes. L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a commandé un rapport sur le sujet.

Hausse des contraintes physiques au travail en Suisse

Le volet suisse de l'Enquête européenne sur les conditions de travail, menée par Eurofoud en 2015 dans 35 pays européens, révèle une hausse des contraintes physiques au travail.