Article

Un système de mesure pour une collaboration en toute sécurité entre homme et cobot

Le travail collaboratif  homme-cobot nécessite une analyse de tous les risques possibles. Le Pilz Robot Measurement System (PRMS) de Pilz permet de mesurer la force et la pression exercées par un cobot. PreventFocus a interviewé Joris De Pauw et Karry Van Looy (Pilz) et Jorg Hendrikx (Vlegel Technology), qui a utilisé le PRMS lors de l’installation d’un cobot chez un client. 

Dispositifs de sécurité court-circuités: un travailleur amputé d’une main

Neuf ans après un grave accident du travail, le tribunal judiciaire d’Évreux (France) a reconnu le chef d’entreprise coupable de multiples manquements à la sécurité. Il a été condamné à dix-huit mois de prison avec sursis et à une amende.

Un ouvrier perd trois doigts: l’entreprise condamnée à une forte amende

Une entreprise métallurgique de Flandre Occidentale a été condamnée à une amende de 33.600€ à la suite d'un grave accident du travail survenu il y a 2 ans. Happée par une machine, la victime a perdu trois doigts.

Malaxeur à béton enclenché par erreur: un intérimaire gravement blessé

Un salarié intérimaire a été gravement blessé le 17 janvier 2020 alors que le malaxeur à béton qu’il nettoyait a été remis en route par erreur. Le cas est passé devant le tribunal d’Alençon le 7 octobre 2021 et de lourdes amendes sont tombées.

Royaume-Uni: une entreprise de construction à l’amende après un grave accident

Une entreprise de construction britannique a été condamnée à une amende de £34.000 pour les blessures à vie subies par la victime (life changing injuries). Le travailleur, heurté par une pièce tombée d’un engin, avait dû se faire amputer la jambe.

Un entretien de machine fatal pour l’apprenti

Un apprenti mécanicien a perdu la vie quand le piston de la cloueuse pneumatique qu’il révisait lui a sauté au visage. Les inspecteurs québécois de la CNESST (Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail) pointent une mauvaise méthode de travail et l’absence de formation et de supervision pour cette tâche.

Accident du travail mortel: trouver une solution ou fermer

Une entreprise de compostage de Flandre occidentale a été condamnée à une amende de 48.000 euros, dont 12.000 euros ferme, pour un accident du travail ayant coûté la vie à un technicien de maintenance. Si le problème de sécurité n’est pas résolu, l’entreprise devra fermer pendant un an.

Mise en service des machines: état des lieux

Si les machines présentes sur le lieu de travail ne disposent pas de rapport de mise en service, le conseiller en prévention peut réduire les risques en fournissant un rapport d’état des lieux. Celui-ci ne constitue pas un rapport de mise en service, mais il est conforme à l’esprit de la loi. En cas de contrôle, le SPF Emploi se montrera compréhensif.

Ecrasé sous une machine

Au Québec, un opérateur est trouvé inconscient, coincé sous une plieuse à métaux manuelle. Il décède des suites de ses blessures. L’enquête révèle que la méthode de pliage utilisée exposait le travailleur à un danger d’écrasement. Que s’est-il passé?

Attention aux pièces en mouvement non protégées!

Dans un centre de tri de matériaux de récupération, le bras d’un travailleur a été happé par un convoyeur en fonctionnement sous lequel il devait passer pour atteindre le poste de commande d’une machine. Il n’a pas survécu à l’accident. Les inspecteurs québécois ont fait leur enquête et transmis leur rapport.