Recherche

Une valeur toxicologique de référence pour le TiO2 sous forme nanoparticulaire

Le dioxyde de titane sous forme nanoparticulaire est utilisé dans de nombreuses applications industrielles et commerciales. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses - France) a défini une Valeur Toxicologique de Référence (VTR) pour le dioxyde de titane sous forme nanoparticulaire (TiO2 -NP).

Un tiers des substances chimiques sur le marché européen non conformes

Selon une étude allemande, un tiers des substances chimiques commercialisées en Europe ne sont pas conformes à la réglementation. À l'inverse, seul un tiers de ces substances chimiques répondent aux attentes de la réglementation REACH.

Maladie de Parkinson et solvants: des points d'interrogation demeurent

L’étiologie de la maladie de Parkinson est complexe, relevant à la fois de facteurs génétiques et environnementaux. Si le rôle de l’exposition aux pesticides dans le risque de développer cette maladie est bien connu, d’autres substances telles que les métaux ou encore les solvants pourraient également entraîner un risque accru de développer cette pathologie. L’on est encore loin de voir la maladie de Parkinson due aux solvants reconnue comme maladie professionnelle.

Produits dangereux: accidents dus au 'vieillissement' des installations

Une étude révèle que 30% des incidents impliquant des produits dangereux sont partiellement imputables au phénomène du ‘vieillissement’ des installations. D’où l’importance d’obliger les entreprises Seveso à intégrer ce point dans leur système de gestion de la sécurité.

Les égoutiers sont exposés à un cocktail chimique

Une campagne de mesurages réalisée par l’Anses, l’Agence française de sécurité sanitaire, auprès des égoutiers de la ville de Paris met en évidence l’exposition des égoutiers à des composés cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques et identifie les tâches les plus à risques. Dans la majorité des situations, les concentrations enregistrées restent inférieures aux valeurs limites d’exposition. Cependant, l’absence d’impact sur la santé n’est pas garantie en raison de l’exposition simultanée à divers composés chimiques.

Excès de grossesses à problèmes dans un laboratoire d’analyse

Suite au constat d’un excès de grossesses à problèmes dans un laboratoire d’analyse, l’Institut français de veille sanitaire (InVS) a été chargé d’analyser la situation. Quels sont les constats et les conclusions des chercheurs?

 

Une étude sur le lien entre l’exposition professionnelle et le cancer du sein primée

Une étude canadienne sur l’influence du lieu de travail sur le cancer du sein a été primée par l'Association américaine de santé publique (American Public Health Association). L’étude souligne l’importance de l’exposition professionnelle dans le cadre du développement d’un cancer du sein, un aspect encore peu étudié dans le monde médical.

 

Risques et prévention chez les coiffeurs

Dans le cadre du développement de l’Online interactive Risk Assessment (OiRA) pour les coiffeurs, Prevent a mené une étude à la demande du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale sur la connaissance des risques et des mesures de prévention dans les salons de coiffure. Par le biais d’une étude de la littérature et d’une enquête menée auprès des coiffeurs belges, Prevent a dressé une esquisse du secteur belge et européen de la coiffure en ce qui concerne la situation socio-économique, les conditions de travail et la manière dont le secteur aborde le bien-être au travail.

France: Exposition des travailleurs aux risques chimiques et biologiques

D'après la dernière enquête "Surveillance médicale des expositions aux risques professionnels" (Sumer), un travailleur français sur trois est exposé à au moins un produit chimique dans le cadre de son activité professionnelle. La construction, la fonction publique hospitalière (FPH), l’industrie et l’agriculture seraient les secteurs les plus fréquemment exposés.

Davantage de bien-être pour les coiffeurs européens

Une étude consacrée aux conditions de travail des coiffeurs en Europe montre que, dans la plupart des pays européens, tant les employés de salons de coiffure que les coiffeurs indépendants sont protégés par la directive-cadre sur la santé et la sécurité au travail et par la directive relative aux produits cosmétiques. Il semble cependant que, même si les données sont relativement rares, les coiffeurs indépendants s’exposent à davantage de risques sur leur lieu de travail que leurs collègues salariés.