Article

Acide fluorhydrique et premiers secours

L’acide fluorhydrique est une solution acqueuse de fluorure d’hydrogène. C’est un produit corrosif qui peut occasionner de graves blessures. Il faut faire preuve d’une extrême prudence lorsqu’on emploie cet acide, même s’il est dilué. En cas de projection sur le corps, il faut dispenser les premiers secours le plus rapidement possible.

Hiérarchie de prévention et poussière de silice cristalline

La poussière de silice cristalline alvéolaire est omniprésente sur les chantiers. C’est aussi un agent cancérigène, dont il faut limiter l’exposition. Protéger les travailleurs par des équipements de protection individuelle est insuffisant. Il faut d’abord prendre des mesures collectives. L’utilisation d’eau, par exemple, réduit de manière significative la concentration atmosphérique de ces poussières.

Covid-19 et risques liés à l’oxygène

Les hôpitaux où sont traités des patients atteints de Covid-19 utilisent davantage d’oxygène. Cette situation augmente le risque d’accidents chimiques: en effet, l’oxygène est un puissant comburant et facilite grandement la combustion.

Faire reconnaître un cancer d’origine professionnelle

Un bras de fer juridique long de 13 ans a opposé Fedris, l'agence fédérale des risques professionnels, et un groupe de travailleurs de Polypal, une entreprise spécialisée dans la fabrication de rayonnages métalliques. Un aperçu des difficultés rencontrées par ces travailleurs sur le long chemin de la reconnaissance d’une maladie professionnelle[1].

Substitution du bisphénol A: pas par le bisphénol B…

Le bisphénol B est parfois utilisé comme alternative au bisphénol A, perturbateur endocrinien reconnu. Comme le bisphénol B présente des propriétés endocriniennes similaires, l’Agence nationale de sécurité sanitaire française (Anses) propose de l’identifier également comme substance extrêmement préoccupante (SVHC) dans le Règlement européen REACH.

Fuite de gaz due à la défectuosité d’une vanne manuelle de décharge

Dans les entreprises de process, dont la plupart sont soumises à la réglementation Seveso, de petites négligences peuvent conduire à des incidents graves, causer des dommages corporels et nuire à l’environnement. En 2019, un accident de ce type s’est produit dans une entreprise Seveso belge. Nous pouvons en tirer quelques leçons.

Gravement brûlée par un produit corrosif

L’employée d’une chaîne de restauration rapide a été brûlée par un produit d’entretien hautement corrosif. L’établissement et sa directrice ont été condamnés le 1er mars 2021 par la justice française, presque 4 ans après l’accident.

Opinion: Nouvelle technologie de mesure pour les substances nocives

Les médias rapportent régulièrement que les pompiers effectuent des mesures quand des substances nocives sont libérées lors d'un incendie ou d'un incident chimique. Les instruments et les stratégies de mesure actuels des pompiers sont limités, mais ils vont bientôt s’améliorer.

Nouvelle version de l’outil 'Stockage en entrepôt'

Les services d’inspection Seveso belges ont développé un outil d'inspection destiné à l’évaluation du stockage de substances dangereuses en entrepôt. Il s’agit de la version 2 de l’outil 'Stockage en entrepôt', mis en ligne avoir intégré les commentaires reçus au cours des réunions de concertation et des discussions sur le document.

Biocides: campagne pour les utilisateurs professionnels et les vendeurs

Destinée aux utilisateurs professionnels et aux vendeurs, la campagne "Biocides? Je les utilise de manière raisonnée!" du SPF Santé publique vise à améliorer la sécurité sur le lieu de travail. Les biocides – tels que les désinfectants ou la mort-aux-rats – peuvent être nocifs pour la santé s'ils sont mal utilisés. La campagne propose des dépliants axés sur la pratique, des infofiches et des témoignages.