Article

Nettoyage à sec et aquanettoyage: risque chimique et risque incendie/explosion

Le terme ‘nettoyage à sec’ recouvre le nettoyage réalisé à l’aide des solvants. L’aquanettoyage, que l’on appelle parfois aussi ‘wet cleaning’ est un procédé plus récent, introduit dans le cadre de la substitution du perchloroéthylène. Ces activités génèrent encore différents des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs. L’INRS fait le point sur le risque chimique et le risque incendie/explosion et sur les mesures de prévention applicables.

 

Protection de la peau: approche proactive

Les affections cutanées font partie des problèmes de santé d’origine professionnelle les plus répandus en Europe. En effet, la peau peut être exposée sur le lieu de travail à des agents chimiques, physiques et biologiques. Prévenir les maladies de la peau de manière efficace nécessite une approche proactive, qui conjugue des mesures préventives, technologiques et organisationnelles.

Sablage à sec ‘classique’ interdit

Un AR, publié dans le Moniteur belge du 22 juillet 2019, adapte les dispositions du Code du bien-être au travail pour ce qui concerne l’utilisation de silice libre cristalline.

 

Accident du travail impliquant du formaldéhyde

La manipulation de formaldéhyde comporte des risques. Une entreprise de transport française l’a appris à ses dépens lorsque sept personnes ont dû être prises en charge après un accident impliquant cette substance.

 

Accidents majeurs: la situation s’améliore-t-elle dans les entreprises Seveso?

Une étude de grande ampleur a été menée en mai 2017 pour donner un aperçu de la mise en œuvre de la législation Seveso dans l’UE. Voici quelques conclusions intéressantes, suivies d’un aperçu reprenant des exemples d’accidents du travail graves survenus au sein d’entreprises Seveso.

 

France: recommandations pour une législation plus claire sur les produits chimiques

En France, les dispositions en matière de sécurité et santé au travail sont réparties dans un grand nombre de sources. Un rapport (le rapport Frimat) propose d’améliorer la politique en matière d’exposition aux produits chimiques. Ce rapport présente quelques suggestions qui sont également pertinentes dans le contexte belge.

ECHA: recommandations sur les valeurs d’exposition professionnelle

Les valeurs d’exposition professionnelle (VLEP) constituent la base de la protection des travailleurs exposés à des agents chimiques dangereux sur le lieu de travail. L’ECHA a signé un accord avec la Commission européenne sur les valeurs d’exposition professionnelle.
 

Le monoxyde de carbone, insidieux et dangereux

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore, insipide et inodore. Il n'est pas irritant, de sorte qu’on peut inhaler des quantités nocives et même mortelles sans s’en apercevoir. Il cause encore fréquemment des accidents. Quelles mesures de prévention doit-on déployer?

 

Fumigation des conteneurs: un problème, peu de solutions

Les conteneurs maritimes utilisés pour le transport sur de longues distances sont souvent désinfectés avant le déchargement afin d’éviter la prolifération de toutes sortes de nuisibles. L’utilisateur final qui ouvre ces conteneurs peut donc être confronté à des émanations nocives. Quelle est l’ampleur du problème et comment y remédier? Une étude de la littérature disponible sur le sujet réalisée par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail donne quelques indications (1).

 

SiO2: pas d’assouplissement de la réglementation aux États-Unis

Le silicium est un élément chimique appartenant au groupe des cristallogènes. Il s’agit du composant principal du verre, et ses propriétés de semi-conducteur en font un matériau de choix pour la fabrication de cellules photovoltaïques. Le silicium est toutefois nocif pour la santé sous certaines formes. C’est pourquoi les États-Unis ont introduit une réglementation plus stricte concernant l’utilisation de silice cristalline.