Vibrations: que peut-on faire?

De nombreux travailleurs sont soumis aux vibrations lors de l’utilisation d’outils à main, d’engins et de machines. Ces vibrations peuvent toucher l’ensemble du corps ou le système main-bras selon l’équipement vibrant utilisé. La législation soumet les employeurs à diverses obligations et prévoit des mesures de prévention.

 

Vibrations?
Quand le corps se déplace en va-et-vient sous l’effet de forces externes et internes, l’on parle de vibrations. Comme les vibrations sont transmises au corps par l’intermédiaire de l’organe en contact avec l’équipement vibrant, on distingue les vibrations transmises à l’ensemble du corps (parfois aussi appelées "vibrations corps entier") et celles qui touchent seulement le système main-bras (vibrations "main-bras").
- Vibrations "main-bras": les vibrations générées par des outils à mains électriques ou pneumatiques (p.ex. marteau-piqueur, marteau pneumatique,…) sont transmises à l’homme par les mains (poignées). Elles concernent essentiellement les membres supérieurs
(mains, poignets, coudes, épaules).
- Vibrations "corps entier": Les vibrations touchant le corps entier sont principalement dues aux vibrations générées par les engins de transports (p.ex. voitures, gerbeurs, chariots élévateurs, ponts roulants) ou par les machines (p.ex. grues, plates-formes de machine). Ces vibrations pénètrent par les pieds, le siège et/ou le dos. Bien qu’elles concernent l’ensemble du corps, elles touchent essentiellement la colonne vertébrale.

Caractéristiques des vibrations
Les vibrations sont principalement caractérisées par la fréquence mesurée en Hertz (nombre de vibrations à la seconde) et l’amplitude mesurée en mètres par seconde au carré (l’accélération). L’influence néfaste des vibrations sur le corps humain est fonction de la fréquence, de l’amplitude et de la durée d’exposition. Le phénomène est complexe car chaque partie du corps réagit à sa manière. Par exemple, la main est très sensible aux vibrations qui ont une fréquence située entre 50 et 200 Hz, alors que la colonne vertébrale est très sensible aux vibrations dont la fréquence se situe entre 10 et 12Hz. C’est ainsi que les très basses fréquences (0-2 Hz) provoquent le mal de mer alors que entre 40 et 300 Hz, des troubles de la circulation sanguine peuvent apparaître.

Un AR pour lutter contre les vibrations
L’AR Vibrations (arrêté royal du 7 juillet 2005 relatif à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs contre les risques liés à des vibrations mécaniques sur le lieu de travail - MB du 14 juillet 2005, Code, Titre IV, chap. IV) impose diverses obligations et détermine des valeurs limites d’exposition et valeurs d’exposition déclenchant l’action. Ces valeurs correspondent à une période de référence de 8 heures par jour, 5 jours par semaine. Les valeurs limites ne peuvent être dépassées. Les valeurs d’action fixent le seuil à partir duquel certaines actions spécifiques doivent être obligatoirement entreprises.

 

Vibrations

Main-bras

Corps entier

Origine

- machines vibrantes

- conduite d’engins, de véhicules de transport,…

Pénétration dans le corps

- par les mains et les bras

- par les pieds et le siège

Risques

- troubles vasculaires

- lésions ostéo-articulaires

- troubles neurologiques ou musculaires

- lombalgies

- traumatismes de la colonne vertébrale

- …

Valeur limite d’exposition (période de référence de 8h)

5 m/s²

1,15 m/s²

Valeur d’exposition déclenchant l’action (période de référence de 8h)

2,5 m/s²

0,5 m/s²


Respecter les valeurs d’exposition
Le risque de blessures liées aux vibrations dépend de la durée journalière pendant laquelle les travailleurs sont effectivement exposés aux vibrations mais aussi des vibrations générées par les machines et les engins utilisés.
Dans le cadre de la lutte contre les risques liés aux vibrations mécaniques, l’employeur doit évaluer l’exposition de son personnel et prendre les mesures qui s’imposent en fonction des résultats. Par exemple, pour les vibrations "main-bras", les valeurs limites d’exposition ne peuvent pas dépasser 5 m/sec2 et des actions préventives doivent être mises en place dès qu’elles atteignent 2,5 m/ sec2.

Que pouvez-vous faire?

Pour diminuer l’exposition aux vibrations “mains - bras”
Eviter les vibrations

- optez p.ex. pour une excavatrice au lieu de recourir au marteau piqueur;
- remplacez les outils percutants par des outils rotatifs
- préférez les outils avec un bas niveau de vibration ou un système de suspension performant


Réduire les vibrations
- privilégiez les machines équipées de poignées antivibrations (attention: ces poignées sont inefficaces voire néfastes pour les machines à percussion, comme les foreuses à percussion et les perforatrices. On les recommande uniquement pour les meuleuses);
- placez du caoutchouc autour du burin;
- portez des gants isolants (attention: uniquement en cas d’outillage avec des fréquences au-delà de 200 Hz!);
- aiguisez les outils qui doivent l’être.


Limitez l’exposition
- prenez régulièrement des pauses pour éviter une exposition continue;
- échangez si possible vos postes de travail avec vos collègues pour assurer une rotation des tâches;
- évitez les positions de travail inconfortables;
- portez une tenue de travail appropriée (vêtements suffisamment chauds);
Consultez un médecin si vous notez les signes d’une affection causée par les vibrations.

Pour diminuer l’exposition aux vibrations "corps entier"
Eviter les vibrations

- s’il y en a, préférez les convoyeurs pour le transport aux engins mobiles;
- privilégier l’utilisation de machines avec un système d’assistance (p.ex. mécanisme d’aide au levage, engins téléguidés);
- …


Réduire les vibrations
- évitez les sols irréguliers: un sol en mauvais état augmente les vibrations. Il est donc conseillé d’emprunter les voies les plus planes possibles;
- adaptez la conduite: diminuer la vitesse et réduire préventivement sa vitesse à l’approche des obstacles permettent de limiter l’impact des vibrations;
- vérifiez l’état des pneumatiques: un gonflage adéquat réduit les vibrations transmises à la cabine;
- …


Limitez l’exposition
- réglez votre siège et la posture en fonction de divers paramètres (voir fiche d’instruction);
- portez systématiquement votre ceinture de sécurité.
En outre, pensez à descendre du véhicule sans sauter: le pic de pression occasionné par la réception du saut est dangereux pour les disques intervertébraux. Descendre les marches pas à pas prend un peu plus de temps, mais ménage votre dos.

 

: PreventActio 03/2016