Vaccination contre la grippe saisonnière et Covid-19

Qui devra se faire vacciner contre la grippe saisonnière en automne 2021? Le Conseil supérieur de la santé (CSS) recommande, dans son avis de juin, une vaccination phasée par catégories et la poursuite des mesures existantes.

Phasage par catégories
Le CSS recommande, pour la vaccination contre la grippe saisonnière 2021-2022, le phasage par catégories (et non par types de comorbidités) en respectant strictement l’ordre de priorité Catégorie A > Catégorie B > Catégorie C  (cet ordre de priorité ne pouvant donc être court-circuité).

Catégorie A
Les personnes appartenant à cette catégorie devraient être vaccinées en priorité, à partir de la mi-octobre. Parmi ces groupes-cibles, on trouve tous les travailleurs du secteur de soins de santé (Groupe 2) mais aussi toutes les personnes à risque de complications (personnes de plus de 65 ans, patients présentant une affection chronique, personnes séjournant en institution, femmes enceintes,…) (Groupe 1) et les personnes vivant sous le même toit que des personnes à risque (Groupe 3)

Catégorie B
La vaccination des personnes de 50 à 64 ans devrait être envisagée juste après la catégorie A, en fonction de la mise à disposition du vaccin, même si elles ne souffrent pas d'une pathologie à risque. En effet, en raison de leur âge, elles ont une chance sur trois de présenter au moins un facteur augmentant le risque de complications. Ce risque est plus présent chez les fumeurs, les buveurs excessifs et les personnes obèses (BMI>30).

Catégorie C
Les personnes souhaitant être vaccinées pour des raisons d’ordre personnel ne le seront qu’en tout dernier lieu, si les réserves de vaccin le permettent. En effet, la vaccination systématique d’adultes entre 18 et 65 ans en bonne santé n’ayant probablement que peu d’impact et qu’un effet très limité sur l’absentéisme, elle n’est pas recommandée.

Prévisions difficiles
Il n’est pas possible de prévoir quand le virus de la grippe fera son apparition en 2021 ni d’en estimer la sévérité ou la virulence. En effet, durant la saison précédente (2020-2021), le nombre de cas de grippe dans le monde a été faible. L’absence d’immunité naturelle acquise pourrait dès lors augmenter le risque de transmission du virus aux personnes à risque, notamment par les enfants et jeunes adultes non vaccinés et non immunisés naturellement.

Poursuite des mesures existantes
Si une épidémie de grippe survenait, le CSS recommande la poursuite du respect des principes de prévention déjà existants (port du masque/lavage des mains à la solution hydroalcoolique) tout spécialement dans les lieux fort fréquentés (transport en commun, etc.) et auprès des personnes à risque.

Source: Avis n°9625 du Conseil supérieur de la santé: Vaccination contre la grippe saisonnière Saison hivernale 2021-2022 dans le contexte du Covid-19 (juin 2021)

 

 

: preventMail 23/2021