Une "politique légionellose" pour Electrabel

L’an passé, une nouvelle directive légionellose est entrée en vigueur. Elle implique notamment, pour les exploitants de tours de refroidissement, l’obligation d’établir un plan de gestion visant à réduire au maximum le risque de contamination. Le producteur d’électricité Electrabel avait adopté dès avant l’entrée en vigueur de la nouvelle loi (9 février 2007) une "politique légionellose" allant bien au-delà des risques possibles de contamination par les seules tours de refroidissement. Daisy Bogaert, spécialiste de la légionellose chez Electrabel, l’explique dans un mémoire rédigé en vue de l’obtention du grade de technicienne en hygiène du travail (1).
: PreventFocus 8/2008