Tracteur à gazon en mauvais état: décès du travailleur

Le 20 juin 2016, un accident du travail a coûté la vie à un travailleur occupé dans un club de golf québécois. L’homme a été éjecté de l’engin après avoir perdu le contrôle du tracteur à gazon dans une descente. Quelles sont les conclusions de l’analyse des autorités canadiennes effectuée après l’accident?

L’accident
Après avoir fini de tondre le gazon, le travailleur se dirigeait vers le garage en empruntant le sentier des voiturettes avec son tracteur. Il descendait une pente, quand il a perdu le contrôle de l’engin. Le tracteur à gazon a dévié, est tombé dans une dénivellation et s’est renversé. Le travailleur a été éjecté du siège et sa tête a violemment percuté une roche. Le travailleur, qui souffrait d’un grave traumatisme crânien, est décédé des suites de ses blessures.

Le tracteur
Une inspection mécanique du tracteur a été effectuée, révélant que le frein était non fonctionnel, que les pneus avant étaient usés à plus de 95% et que la direction était défectueuse, rendant difficile le maintien de la trajectoire dans une pente.
Il n’y avait pas non plus de mesures de suivi et de contrôle relatives à l'entretien et l'utilisation du tracteur à gazon.

Les conclusions
La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST - Québec) retient comme principale cause de l'accident que ce travailleur a perdu le contrôle du tracteur à gazon dans une descente, en raison de son mauvais état mécanique. De plus, le travailleur s'est retrouvé dans une situation dangereuse en raison de l'absence de mesures de suivi et de contrôle concernant l'entretien et l'utilisation du tracteur à gazon. 
La CNESST a interdit l'utilisation du tracteur après l’accident et a exigé que l'employeur prenne les mesures nécessaires pour s'assurer que le tracteur soit en bon état avant son utilisation.

Mesures de prévention
La CNESST rappelle que l'employeur doit prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et la sécurité des travailleurs en leur fournissant du matériel de travail, de l'équipement et des machines sécuritaires, en les maintenant en bon état. L'employeur doit aussi assurer la formation, l'entraînement et la supervision appropriés afin que tous les travailleurs aient les compétences et les connaissances requises pour accomplir, en toute sécurité, le travail qui leur est confié.

Suivi de l'enquête
Afin de sensibiliser les milieux de travail, la CNESST transmettra les conclusions de ce rapport à l'Association des terrains de golf du Québec afin d'informer ses membres.

Pour en savoir plus: Rapport d'enquête complet, www.centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004113.pdf
 

: PreventActua 21/2016