Substitution du bisphénol A: pas par le bisphénol B…

Le bisphénol B est parfois utilisé comme alternative au bisphénol A, perturbateur endocrinien reconnu. Comme le bisphénol B présente des propriétés endocriniennes similaires, l’Agence nationale de sécurité sanitaire française (Anses) propose de l’identifier également comme substance extrêmement préoccupante (SVHC) dans le Règlement européen REACH.

: preventActua 09/2021