Responsabilité humaine dans les accidents de travail: les médecins n’échappent pas au mouvement

La responsabilité des accidents de travail, des drames médicaux ou encore des catastrophes industrielles est le plus souvent attribuée à l'homme. Ce constat témoigne de l'absence d'une vision systémique de la problématique étudiée. Car, en réalité, l’individu n'est qu'un maillon d'une chaîne où s'imbriquent des facteurs humains, technologiques et organisationnels. Depuis plus de quinze ans, Anne-Sophie Nyssen, professeur d’ergonomie cognitive et d’intervention au travail à l’Université de Liège, étudie les mécanismes de production de l’erreur dans les systèmes complexes du monde du travail. Une collaboration étroite s’est installée entre son service et l’anesthésie, la chirurgie, le monde médical en général pour améliorer l’efficacité et la qualité des soins, ainsi que la sécurité du patient.
: PreventFocus n° 1, 2008