Mal de dents lié au travail

Certains travailleurs sont exposés, par leur travail, à des risques de problèmes dentaires. Il s'agit le plus souvent de problèmes d'érosion dentaire dus à l'inhalation d'acides volatils, comme l'acide sulfurique, l'acide chlorhydrique ou l'acide nitrique. Comment les éviter?

Problèmes dentaires dus au travail

Les problèmes dentaires sont souvent le résultat d'une conjonction de facteurs: habitudes alimentaires, mauvaise hygiène buccale, âge, … Certains groupes professionnels courent aussi plus de risques que d'autres de développer des problèmes dentaires (p.ex. les boulangers ou les ouvriers dans les usines de bonbons ou de biscuits). D'une part parce qu'ils consomment sans doute plus de sucreries comme en-cas, mais aussi parce qu'ils sont exposés à la poussière de sucre. Du fait de l'inhalation de cette poussière par la bouche, leurs dents sont constamment attaquées par l'acide nocif contenu dans le sucre, avec comme résultat des caries. Les caries qui résultent d'activités dans l'industrie du chocolat, du sucre et de la farine sont dès lors reconnues officiellement comme des maladies dont l'origine professionnelle est soupçonnée.

Mais les travailleurs 'en voyage', comme les bateliers ou les chauffeurs de camion, courent aussi plus de risques. Pourquoi? Ils consomment plus souvent des en-cas sucrés et plus longtemps absents du domicile, ils ont moins accès aux soins dentaires.

Enfin, les problèmes dentaires peuvent résulter d'un accident du travail. Un travailleur peut faire une chute et casser ses dents ou endommager ses gencives. Il s'agit alors de se rendre le plus rapidement possible chez le dentiste (voir l'encadré "Premiers soins en cas d'accident dentaire").

 

Qu'est-ce que l'érosion dentaire?

L'érosion dentaire est le processus par lequel l'émail des dents et le tissu tendre sous l'émail sont dissous par des acides présents dans la cavité buccale. Toute la dentition est affectée (contrairement aux caries qui sont causées par des bactéries et se forment à des endroits déterminés).

Lorsque les dents sont en contact avec un taux d'acidité (pH) de 5,5 ou moins, les ions de calcium et de phosphate dans l'émail dentaire sont dissous. Ce processus est appelé 'déminéralisation'. L'érosion dentaire se déroule en deux phases. Dans la première phase, on observe une déminéralisation partielle de la surface de la dent. À ce stade, le processus peut en principe encore s'inverser: grâce à la présence de calcium, de phosphate et de fluor dans la salive, l'émail peut se rétablir (reminéralisation). Dans la deuxième phase, la couche extérieure de l'émail disparaît et seule la reminéralisation du tissu tendre sous-jacent est encore possible. Si rien n'est fait pour combattre l'érosion dentaire, l'émail disparaît entièrement et l'ivoire mis à nu se dissout à son tour.

 

À quoi reconnaît-on l'érosion dentaire?

On ne remarque souvent l'érosion dentaire que lorsqu'elle est déjà à un stade avancé. Lorsque l'émail est attaqué, les dents peuvent devenir hypersensibles à la chaleur et au froid. L'aspect extérieur des dents peut changer: les incisives deviennent plus courtes, plus minces et plus translucides ou leurs bords s'effilochent. Les dents peuvent devenir jaunes (par endroits) ou des taches sombres peuvent apparaître. Des petits creux peuvent se former dans les cuspides des molaires. À un stade ultérieur, les cuspides peuvent même disparaître entièrement. Les plombages peuvent faire saillie à la surface de la dent.

 

Groupes à risque

Les personnes qui sont exposées à des acides volatils dans l'environnement de travail courent plus de risques d'érosion dentaire. Lorsqu'elles inhalent un air acidifié (notamment par l'acide sulfurique, l'acide chlorhydrique ou l'acide nitrique) par la bouche, l'émail dentaire peut être directement attaqué. Les groupes à risque sont les personnes qui travaillent dans des usines de zinc électrolytique, des usines où l'on utilise certains enzymes ou des usines de peintures, ainsi que les photographes qui travaillent encore en chambre noire.

Un autre groupe à risque est constitué des travailleurs qui entrent en contact avec des acides contenus dans des produits alimentaires. Les dégustateurs qui, chaque jour, goûtent et boivent du vin, sont souvent victimes d'érosion dentaire. Mais les sportifs qui consomment des boissons énergisantes courent également un risque.

L'érosion dentaire peut aussi se manifester chez des nageurs de compétition qui nagent un certain nombre d'heures par semaine dans une eau chlorée mal neutralisée. C'est pourquoi il est important de contrôler régulièrement le taux d'acidité de l'eau de piscine (neutre = pH 7).

 

Prévention de l'érosion dentaire

Pour réduire l'exposition aux acides et à la poussière de sucre, l'on peut automatiser les processus de production et mettre en place des systèmes fermés. Il convient de placer un couvercle sur les bacs non couverts et de vérifier régulièrement les étanchéités. Ensuite, l'atelier doit être équipé d'un bon système d'aspiration et nettoyé régulièrement afin qu'il y ait le moins possible de poussière tourbillonnante. Certaines mesures de protection individuelle peuvent également apporter une solution. Des études menées dans des usines coréennes ont clairement démontré que les travailleurs portant un masque à poussière couraient beaucoup moins de risques d'érosion dentaire.

D'autre part, l'hygiène buccale est essentielle. Il est recommandé, par exemple, de se brosser les dents le plus souvent possible pour prévenir les caries. Mais des lavages trop fréquents peuvent aussi avoir pour effet d'accélérer l'érosion dentaire. Si les dents sont en contact avec des produits alimentaires acides ou un air acide, il vaut mieux les laisser reposer au minimum une heure. Le risque existe, en effet, d'enlever l'émail des dents en les brossant.

 

Des dents saines

Le principal ennemi des dents, ce sont les mauvaises habitudes alimentaires. Evitez donc de consommer boissons et en-cas sucrés, certains fruits,… Outre le brossage régulier des dents, buvez de l'eau ou rincez-vous la bouche régulièrement. Vous pouvez aussi mâcher du chewing-gum au fluor sans sucre pour réparer l'émail des dents. Le fait de mastiquer (un aliment sain, comme des carottes) est aussi bénéfique pour la formation de salive, et donc pour les dents. Fumer est par contre très néfaste pour les dents.

 

Vous trouverez d'autres informations et outils de promotion de la santé sur le site web www.tandarts.be (prévention).

 

Premiers soins en cas d'accident dentaire

Lorsqu'il se produit, sur le lieu de travail, un accident lors duquel les dents d'un travailleur sont endommagées, il est important de réagir très rapidement. Une dent cassée ou perdue ne pourra en effet, dans bien des cas, être réparée que si la dent – ou le morceau de dent – est restée humide.  Pour qu'une dent reste humide, il faut de préférence la conserver dans du lait ou sous la langue. Si une dent entière (avec la racine) est tombée, elle peut en principe être directement réimplantée dans la gencive en sang. Si vous ne voulez pas vous y risquer, veillez à ce que le ligament parodontal (la membrane qui entoure la racine de la dent) ne soit pas endommagé. Évitez par conséquent de toucher la membrane et conservez la dent dans du lait.

 

: Opération Prévention Octobre 2011