Légionelles et installations sanitaires non utilisées

Le retour sur le lieu de travail commence à se profiler. Le risque de contamination par légionelles via des installations produisant des aérosols est un aspect souvent négligé, rappelle le service externe de prévention Attentia sur son blog. Faire contrôler les installations sanitaires est donc un point essentiel.

Légionelles?  
Les légionelles sont des bactéries qui se développent par exemple dans les tours de refroidissement, les humidificateurs et les douches et peuvent se retrouver dans l’air (atomisation, aérosols, gouttelettes d’eau,…).
Les légionelles prolifèrent dans l’eau chaude (entre 20°C et 50°C). En dessous de 20°C, le germe de la légionelle ne se multiplie pas et au-delà de 55 °C, la bactérie meurt. Il s’agit d’une bactérie pathogène qui, dans certains cas, peut provoquer une pneumonie grave: la légionellose.
Dans tous les bâtiments publics où les gens sont susceptibles d’entrer en contact avec ces aérosols, de même que dans le secteur des soins de santé et les complexes sportifs, par exemple, il faut disposer d’un plan de gestion des légionelles.

Installations sanitaires inutilisées     
La bactérie est naturellement présente dans de nombreux cas (y compris l’eau potable) mais certaines circonstances favorisent son développement dans les conduites d’eau: température, forte concentration de fer dans l’eau et stagnation de l’eau. Or, du fait du télétravail obligatoire, les installations sanitaires n’ont pas (ou peu) été utilisées dans bon nombre d’entreprises. Il peut donc y avoir de l’eau stagnante dans les canalisations, ce qui présente un risque.

Que faire?
Mesurer la température de l’eau ou prélever des échantillons permet, dans des circonstances normales, de limiter le risque de développement de légionelles dans les canalisations. Mais, quand les points d’eau (douches, lavabos) ont été peu utilisés, il vaut mieux les rincer à l’aide d’une purge thermique, qui envoie de l’eau très chaude dans l’installation. Un rinçage d’une vingtaine de minutes peut être nécessaire. Pour interrompre le développement de la bactérie, la température de l’eau doit atteindre au moins 60°C.
Les humidificateurs présents sur le lieu de travail doivent aussi être bien entretenus (respect du mode d’emploi de l’appareil). Le réservoir d’eau doit être vidé quand l’appareil n’est pas utilisé. Il est préférable de changer l’eau à chaque entretien. 

Source: attentia.be

: preventMail 24/2021