Commentaire - Le Royaume-Uni cloue les contrevenants récidivistes au pilori

Imaginez: l’inspection du bien-être débarque sur votre lieu de travail et constate plusieurs infractions. Dans notre pays, il n’y a pas vraiment de quoi paniquer. Les condamnations pénales sont en effet assez rares et une amende administrative n’a jamais tué personne. Au Royaume-Uni, par contre, le risque de condamnation pénale est nettement plus important. En outre, les entreprises peuvent être condamnées une deuxième fois si les autorités annoncent publiquement la condamnation. Joris De Wortelaer, avocat, pèse le pour et le contre de ce système.


A propos de l’auteur
Joris De Wortelaer (4 mai 1968) (Licencié en Droit, licence spéciale en Droit social) a été directeur des ressources humaines dans le secteur bancaire belge pendant plus de vingt ans. Il est aujourd’hui avocat au barreau de Louvain et assistant à la Faculté de Droit et de Criminologie de la VUB.

 

 

: PreventActua 20/2014